P1240349

P1240351

Trois délibérations importantes ont été soumises à nos votes lors du dernier conseil municipal.

  1. L’indemnité d’éviction du bâtiment municipal loué à Athlética pour 275 000 € ;
  2. Le contrat de mixité sociale de la ville ;
  3. Le projet Visitation 2ème tranche.

Nous avons voté contre car, nous n’avons pas pu obtenir les explications sur le calcul l’indemnité d’éviction de la salle sportive Athlética, dont le montant nous parait exorbitant, alors que le locataire a bénéficié, à maintes reprises, d’abattements sur un loyer déjà sous-estimé. C’est une perte évidente pour la commune dans un contexte de resserrement de ses moyens financiers.

Et, les projets de logements listés dans le contrat de mixité sociale nous paraissent inopportuns. Pas sur le nombre de logements et notamment ceux à caractère social, mais sur leur localisation. En effet, trois projets ne sont souhaitables en état pour le bon fonctionnement du centre-ville.

  • La Maison Maréchal (10 logements), ancienne cure, bâtiment historique qui doit être préservé dans sa physionomie et dont l’histoire qui nous rattache à celle de JF Champollion et à l’église dont les peintures murales sont exceptionnelles.
  • Le projet Thevier (14 log) car il va concentrer encore du logement dans la continuité des immeubles Tempo.
  • La Visitation 2 (42 log) va banaliser l’entrée du centre-bourg et priver la commune d’espaces potentiellement dédiés à des équipements publics.

Ainsi le centre de Vif, déjà dense en logements, le sera encore plus au détriment du déploiement des services rendus nécessaires par l’augmentation démographique et du tourisme. Ils seront ainsi renvoyés en périphérie. Cela nous parait une mauvaise stratégie ignorant la nécessité d’aménager la ville dans une mixité d’activités de proximité.

texte de notre intervention en séance du Conseil municipal du 24 septembre 2018

CM_24_09_2018___intervention_BP