WP_20161206_09_22_59_Pro

L’avenir de notre développement urbain est sans conteste le sujet marquant de cette fin d’année 2016 et le sera lors de la nouvelle année 2017 pour Vif et bien sûr pour la métropole.

Fait marquant de cette actualité, la convergence de vue de tout le Conseil municipal quant aux orientations présentées dans le PADD  et notre surprise de voir des points majeurs de déclinaison des orientations réduire les perspectives de développement durable de notre secteur.

Le positionnement de Vif comme pôle principal périphérique sud a disparu au profit de Vizille et de Pont de Claix. Mettre ainsi en concurrence de pôles existants qui ont normalement toute leur place, en complémentarité n’est pas très constructif.  Notre commune offre et doit offrir des ressources économiques et des services en capacité de limiter les circulations quotidiennes des habitants du sud grenoblois. Rappelons que le secteur concerné compte près de 20 000 habitants.

En outre, Vif dispose encore de terrains conséquents en capacité d’absorber des développements.  Ceux-ci devront donc être cohérents pour limiter les impacts environnementaux. Qui dit développement de l’habitat, dit développement de l’emploi et des services. Hors nous constatons que la future zone économique à vocation de région urbaine de 70 hectares a disparu, pas un mot sur le pole éducatif avec la perspective d’un lycée, pas un mot sur le développement touristique patrimonial, rien sur les transports. Préserver voire privilégier l’agriculture, pourquoi pas mais pas sans création d’activités économiques créatrices d’emplois. Tout cela n’est pas incompatible. Des phases de concertations avec les élus est encore nécessaire et nous les appelons de nos vœux. Le PADD est le projet de tout un territoire. Il ne doit pas y avoir de zones oubliées ni d’arbitrage unilatéral.

Par de la ce qui figure dans le dossier du prochain numéro de la mairie à paraitre en janvier, nous aurions aimé localement une information à destination des élus mais surtout que davantage de publicité et de sensibilisation soient faites auprès de nos concitoyens sur tous les dispositifs de concertation. Nous aurions souhaité que davantage de Vifois puissent s’exprimer sur ce que sera la ville de Vif dans l’agglo de demain : des formes de relais de participation locale auraient pu être imaginées par la municipalité.

Ce dossier doit encore évoluer, notre groupe reste vigilant pour faire entendre sa voix à la métropole.

En attendant, Passez de bonnes fêtes de fin d'année et tous nos voeux pour 2017