WP_20160428_21_20_07_Pro

Les Vifois ne s'y sont pas trompés, ils ont voulu être au coeur des explications des élus plutôt que des techniciens... La salle polyvalente qui peut accueillir jusqu'à 600 personnes assises et peut-être 800 debout était pleine. Du jamais vu !

Les Vifois n'ont jamais été aussi nombreux à vouloir des explications. Les interpellations intempestives étaient à l'invective des élus-responsables qui ont grandement failli dans leur rôle de protection des habitants durant le pic de pollution.

Et oui, être élu cela ne s'improvise pas... Il faut être averti, savoir distinguer le vrai du faux notamment de la part des services. Un élu est une interface entre administration et administrés et son devoir est de représenter les citoyens. Il me semble que ces notions soient bien perdues aujourd'hui !

Le principe de précaution que l'on raille quelque fois a, dans les cas de réel danger mais aussi dans le doute, toute sa pertinence. Nous en savons quelque chose à Vif. Les informations données par Karine Maurinaux, à l'initiative de la pétition signée par près de 1700 personnes le prouvent.

Le principe de transparence et d'explication à la portée de tous révèle aussi son importance. 

C'est ce qui s'impose. C'est ce que nous devons exiger.

Mais la pratique n'est pas habituelle dans nos institutions. La défiance des français envers elles en est la conséquence. Alors changeons, ce n'est pas si difficile et les élus n'y n'ont rien à perdre !