WP_20160428_20_45_28_Pro

La réunion d'hier soir était édifiante sur le manque d'analyse, non pas bactériologique mais, d'évaluation du comportement à adopter en cas de crise.

Nos élus-responsables ont prouvé leur incompétence par leur incapacité à identifier leur responsabilité face aux services techniques et face à la population.

Dans toute situation de doute comme celle que nous venons de vivre, leur devoir aurait été, malgré les soi-disant dires des techniciens qui attendaient des preuves, de conseiller aux habitants de ne plus boire l'eau du robinet en attendant les résultats des analyses bactériologiques. Le doute ne veut pas dire "statu quo" mais "prudence". Il n'en a rien été du 18 au 21 mars, au plus gros de la crise !

Un manquement qui prouve leur incompétence.

Par ailleurs, l'analyse présentée hier montre que le problème ne date pas d'aujourd'hui. J'ai été maire de Vif de 2001 à 2008. J’ai appris hier soir que les analyses n'étaient pas fameuses à l'époque. Et, je n'ai jamais été alertée expressément sur ce point. C'était le SIVIG qui gérait. Mais, au sein de mon équipe nous nous étonnions que Vif, située sur les champs de captage de Reymure-Rochefort, n'exerce pas son droit de tirage et ne soit pas raccordée. On m'expliquait que les élus de Vif avaient toujours voulu être indépendants de Grenoble et donc avaient choisi le captage de l'Echaillon. Cela m'a toujours semblé absurde, L'eau de Grenoble est la meilleure de France et sans traitement et nous buvions une eau traitée aux UV mais aussi au chlore ! Nous avions donc interrogé le service des eaux de Grenoble pour savoir comment nous pourrions envisager ce branchement. Il ne posait pas de problème... Mais il fallait batailler avec ceux qui pensaient détenir du pouvoir en gérant notre eau sans la grande ville et, voulaient le garder.  Le temps passant, nous n'avons pas été réélus. Nos successeurs étaient également trop jaloux de leurs prérogatives au sein du SIVG. Je vous passe les détails mais c'est comme cela que les décisions importantes et conformes à l'intérêt public et général ne se prennent pas...

Maintenant notre branchement sur Rochefort est une évidence et quel que soit le temps pour y parvenir, il faut le faire. 2 ans ce n'est pas si long au regard de l'action publique et c'est le temps d'inscription des budgets, appels d'offres et réalisation des travaux. Allons un peu de courage et de patience que diable !